Image default
Santé

Téléconsultation : fonctionnement, atouts & limites

Téléconsultation : fonctionnement, atouts & limites
5 (100%) 1 vote

En période de confinement, les conditions de déplacement se durcissent et les contacts avec l’extérieur se font de plus en plus rares. Pour garder un lien privilégié avec le patient et assurer leur mission de conseiller, les personnels de santé mettent en place des consultations virtuelles.

Ces rendez-vous en téléconsultation sont proposés via des plateformes dédiées ou applications sécurisées, les plus connues étant baptisées MédecinDirect, Qare ou encore Doctolib. Cette dernière, plateforme leader du marché, assure d’ailleurs que plus de 3500 praticiens proposent ce service de consultation vidéo en France. Si le Covid-19 va assurément bouleverser notre conception de la santé, le virus va peut-être aussi accélérer le développement de cette médecine à distance.

Comment prendre un rendez-vous en téléconsultation ?

En premier lieu, il faut se rendre sur l’une de ces plateformes et indiquer dans vos critères de recherche que vous souhaitez faire une consultation vidéo. Choisissez un praticien, fixez le rendez-vous puis vous pourrez bénéficier de l’expertise du médecin depuis chez vous. Pour ce faire, vous devez tout de même être équipé d’un téléphone ou d’un ordinateur et d’une connexion à internet : un SMS ou un mail vous est envoyé, il vous suffit ensuite de cliquer sur le lien que vous avez reçu, à l’heure prévue du rendez-vous, pour vous connecter avec votre médecin.

Techniquement, la téléconsultation peut s’effectuer à l’aide de la caméra de votre téléphone portable, la webcam de votre ordinateur ou encore celle d’une tablette. L’important est d’assurer une bonne visibilité et d’avoir une bonne connexion pour que la consultation vidéo se passe dans les meilleures conditions.

Les téléconsultations sont-elles prises en charge par la Sécurité Sociale ?

A l’issue du rendez-vous, le médecin peut vous établir, sous format électronique ou papier, une ordonnance pour la prise de médicaments ou pour réaliser des examens complémentaires. La téléconsultation connaît les mêmes tarifs qu’une consultation physique, soit 25€ pour un médecin généraliste. Le paiement se fait selon les modalités précisées par le professionnel de santé (virement bancaire, chèque, paiement en ligne) et via la plateforme choisie. La trace de cette transaction est disponible sur votre espace personnel Ameli, tout comme le serait une consultation classique.

Les téléconsultations étaient jusqu’ici remboursées intégralement dans le cadre d’un rendez-vous chez un professionnel de santé que vous aviez déjà rencontré physiquement au cours des 12 derniers mois. Les conditions sont actuellement assouplies et vous n’avez pas besoin de choisir un praticien déjà rencontré auparavant : votre téléconsultation sera, quoi qu’il arrive, remboursée.

Les consultations en ligne : pour tous, tout le temps ?

La télémédecine répond à un besoin croissant d’effectuer des rendez-vous à distance rapidement. En effet, prendre un rendez-vous de ce type, c’est aussi s’assurer une prise en charge et un suivi plus rapide qu’une consultation classique. En moyenne, 2 consultations vidéo sur 3 ont lieu dans les 24 heures.

Un appel en « visiomédecine » suffit tout à fait pour suivre des résultats d’analyse (par exemple dans le cadre d’un patient diabétique) et pour ajuster le traitement au besoin. De nombreux cas de figure existent ainsi. La télémédecine prend tout son sens pour désengorger les salles d’attente des médecins généralistes : un banal renouvellement d’ordonnance pour une pilule contraceptive ne nécessite pas, en effet, de se déplacer jusqu’au cabinet le plus proche. Cela permet aussi aux médecins de passer plus de temps avec des patients atteints de pathologies graves.

Une médecine des petits maux ?

Initialement prévue pour lutter contre les déserts médicaux et améliorer l’organisation du système de santé, la téléconsultation est aujourd’hui un excellent outil pour les patients comme pour les médecins. Dans les faits, 4 raisons principales peuvent générer une consultation à distance : le suivi et le renouvellement d’ordonnance, l’analyse de résultats d’examens, la réévaluation de traitement et la nécessité d’obtenir un avis médical.

Mais la télémédecine a tout de même ses limites, d’abord techniques : des malades ou des praticiens peu à l’aise avec le numérique suffisent à gripper le système. Bien sûr, des pathologies complexes nécessiteront souvent un diagnostic physique, impossible en vidéo. Dans tous les cas, le recours à la téléconsultation est toujours validé ou non par un médecin : c’est à lui d’évaluer la pertinence de cette rencontre à distance, en prenant en compte tous les facteurs médicaux qu’il a à sa disposition.

Related Articles

Le peeling du visage, le soin gommant à essayer absolument !

Journal

La vitamine D ou la prévention et le traitement de carences et pathologies

administrateur

Des oméga 3 bons pour le cœur

Journal

Leave a Comment