Santé

Le CBD comme traitement pour le cancer ?

CBD comme traitement pour le cancer
Le CBD comme traitement pour le cancer ?
Notez cet article

Le cannabis à usage médical a une longue histoire en tant qu’analgésique naturel. Ses propriétés médicinales sont dues à sa teneur élevée (entre 10 et 20 %) en cannabidiol (CBD), un terpène et un flavonoïde médicinal.

Le tétrahydrocannabinol (THC) est le composant psychoactif de la marijuana qui vous donne la sensation de “planer”, mais il a aussi de précieux avantages médicinaux. En fonction de votre problème, vous pouvez donc vouloir des niveaux plus ou moins élevés de THC. Les cannabinoïdes interagissent avec l’organisme par le biais de récepteurs cannabinoïdes naturels intégrés aux membranes cellulaires dans tout le corps.

Il existe des récepteurs cannabinoïdes dans le cerveau, les poumons, le foie, les reins, le système immunitaire, etc. Les propriétés thérapeutiques et psychoactives de la marijuana apparaissent lorsqu’un cannabinoïde active ces récepteurs cannabinoïdes.

Le cannabis est utilisé depuis longtemps pour traiter la douleur, les troubles épileptiques, etc.

Le gouvernement américain détient en fait un brevet sur le CBD en tant qu’antioxydant et neuroprotecteur ! De nombreux laboratoires et études présentes les bénéfices du cannabis contre la douleur. Ces recherches souligne l’utilisation de la marijuana dans un large éventail de situations. D’ailleurs Le cannabis est utilisé depuis plus de 80 ans pour traiter les troubles épileptiques résistants aux médicaments. En janvier 2015, l’Académie américaine de pédiatrie a mis à jour ses déclarations de principe sur la marijuana, reconnaissant que les cannabinoïdes “peuvent actuellement être une option pour… les enfants atteints de maladies limitant la durée de vie ou gravement débilitantes pour lesquelles les thérapies actuelles sont inadéquates.

Selon le National Institute on Drug Abuse, qui dispose également d’informations sur les aspects médicinaux de la marijuana, des études précliniques et cliniques sont également en cours pour tester la marijuana et divers extraits pour le traitement d’une série de maladies, notamment les maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques et la maladie d’Alzheimer, les inflammations, les troubles liés à la consommation de substances et les troubles mentaux.

Il a également été démontré que l’huile de CBD protège le cerveau des patients victimes d’un accident vasculaire cérébral et de ceux atteints de la maladie de Parkinson. Il peut également ralentir la neurodégénérescence causée par l’abus d’alcool.

Le cannabis est un agent anticancéreux prometteur

Les médecins qui travaillent avec le cannabis médical l’utilisent également pour traiter les effets secondaires liés au cancer, et des preuves suggèrent que l’herbe peut également avoir des effets anticancéreux. Des dizaines d’études indiquent l’efficacité de la marijuana contre de nombreux types de cancer, notamment les cancers du cerveau, du sein, de la prostate, du poumon, de la thyroïde, du côlon et de l’hypophyse, le mélanome et la leucémie.

Il combat le cancer par au moins deux mécanismes qui rendent difficile la croissance et la propagation du cancer : il est proapoptotique (c’est-à-dire qu’il déclenche l’apoptose ou le suicide cellulaire des cellules cancéreuses tout en laissant les cellules saines intactes) et antiangiogénique (c’est-à-dire qu’il coupe l’approvisionnement en sang d’une tumeur).

Bien que les données disponibles soient limitées, les recherches menées jusqu’à présent sur les effets anticancéreux des cannabinoïdes sont très prometteuses. Plusieurs études récentes indiquent que les cannabinoïdes tuent avec succès les cellules cancéreuses, et que les bénéfices augmentent lorsqu’ils sont associés à une chimiothérapie.

Un certain nombre d’autres études en laboratoire et sur des animaux ont été menées ces dernières années sur des tumeurs du côlon, du sein et du cerveau. Elles indiquent que les cannabinoïdes peuvent inhiber la croissance des tumeurs en bloquant la croissance cellulaire, en provoquant la mort des cellules et en bloquant le développement des vaisseaux sanguins dont les tumeurs ont besoin pour se développer.

La combinaison de CBD et de THC augmente l’efficacité des médicaments anticancéreux

Les recherches actuelles soulignent que les phytocannabinoïdes possèdent une activité anticancéreuse lorsqu’ils sont utilisés seuls, et il a également été démontré que plusieurs d’entre eux se combinent positivement les uns aux autres in vitro dans les cellules leucémiques pour générer une activité accrue. Les meilleurs résultats ont été obtenus lorsque les cannabinoïdes ont été associés aux médicaments contre la leucémie que sont la cytarabine et la vincristine.

Les résultats montrent qu’un certain nombre de cannabinoïdes peuvent être associés pour produire un effet supérieur à celui que l’on obtiendrait si les composants étaient utilisés individuellement. En effet, le CBD et le THC semblent être plus efficaces ensemble que séparément. C’est l’effet d’entourage.

Il a été constaté que la séquence d’administration était très importante. Lorsque les cannabinoïdes étaient administrés après une chimiothérapie, ils induisaient davantage d’apoptose, ou mort cellulaire programmée. S’il est administré avant, on obtient l’effet inverse. Les résultats suggèrent que lorsque certains cannabinoïdes sont couplés, le produit qui en résulte peut être combiné de manière synergique avec des médicaments anti-leucémie courants, ce qui permet de réduire considérablement la dose d’agents cytotoxiques tout en restant efficace. Cependant, la séquence d’administration des médicaments est cruciale pour le succès de ces combinaisons triples et doit être prise en compte lors de la planification de tels traitements.

Le CBD du chanvre est prometteur contre le cancer de l’ovaire

Une autre étude récente suggère que le CBD pourrait être utile contre le cancer de l’ovaire. Les plantes de chanvre et de marijuana appartiennent à la même famille, mais elles diffèrent par leur teneur en THC. Les plantes de marijuana contiennent des quantités variables de THC, tandis que le chanvre ne contient que très peu ou pas du tout de cet ingrédient psychoactif. Le CBD est prometteur pour lutter contre le cancer.

Le cannabidiol réduirait la capacité des cellules cancéreuses de l’ovaire à migrer, ce qui laisse penser qu’elle pourrait être utilisée à terme pour aider à prévenir les métastases du cancer de l’ovaire. Dans le cadre d’un cancer de l’ovaire, le cbd réduit l’inflammation associée à la progression du cancer.

Le CBD soulage la dépression, l’anxiété et le stress

D’autres recherches récentes montrent que le cannabis peut aider à soulager les symptômes de la dépression, de l’anxiété et du stress.  Parmi ceux qui ont utilisé du CBD, plus de 89 % ont signalé une réduction de la dépression, près de 94 % ont signalé une diminution de l’anxiété et plus de 93 % ont signalé une diminution des symptômes de stress.

La plus grande réduction du stress a été obtenue après un traitement plus long tandis que les autres symptômes de dépression et d’anxiété sont atténués rapidement. Ce sont des résultats assez impressionnants.

D’autres études ont également montré que le CBD peut être très utile pour les personnes souffrant de troubles de stress post-traumatique. Le cannabidiol supprime la mémoire des rêves, donc pour ceux qui font des cauchemars, elle peut changer la donne. Il a également été rapporté que la marijuana aide les individus à rester concentrés sur le présent, ce qui est bénéfique pour ceux qui ont des flashbacks.

Le THC & CBD contre la démence

Il est intéressant de noter que la recherche animale a montré que le THC – le composant psychoactif de la marijuana – a une influence particulièrement bénéfique sur le cerveau vieillissant. Plutôt que d’affaiblir ou d’altérer la cognition des personnes âgées, le THC semble inverser le processus de vieillissement et améliorer les processus mentaux, ce qui laisse penser qu’il pourrait être utile pour traiter la démence.

Le CBD est également connue pour réduire certains des symptômes non liés à la mémoire que connaissent généralement les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, notamment l’anxiété, l’irritabilité et la colère. Le cannabis peut donc avoir de multiples avantages pour les personnes atteintes de démence et de la maladie d’Alzheimer.

Le cannabis vous convient-il ?

Bien que l’usage récréatif de la marijuana ne soit pas recommandé, il semble assez clair que certaines souches cultivées spécifiquement pour leurs qualités médicinales peuvent avoir un effet bénéfique significatif sur un certain nombre de maladies et de troubles différents, y compris la douleur chronique. Le cannabis permet non seulement de contrôler bien la douleur, mais dans de nombreux cas, il le fait mieux que les alternatives pharmaceutiques. Lorsque le cannabis est inhalé, fumé ou vaporisé, ses effets sont rapides et de courte durée. Par voie orale, ils sont plus imprévisibles et plus tardifs. Lorsqu’il est ingéré, il peut prendre jusqu’à deux heures pour faire effet, mais s’il est dosé de manière appropriée, il est possible d’obtenir une dose unique par jour avec un médicament consommable par voie orale.

Comparé aux opioïdes et à de nombreuses autres drogues, le cannabis est également beaucoup plus sûr. Le cannabidiol n’a aucune toxicité et il est pratiquement impossible de mourir de la marijuana. Elle est également autolimitée, car des doses excessives de THC provoquent de l’anxiété, de la paranoïa et des nausées. Ces effets secondaires disparaîtront au fur et à mesure que la substance se dissipe de votre organisme sans causer de dommages permanents, mais ils vous feront réfléchir à deux fois avant de reprendre une dose aussi élevée. Si vous faites la même erreur avec un opioïde, il y a des chances que vous finissiez à la morgue.

Veillez simplement à consulter un professionnel de la santé expérimenté en matière de cannabis, car le dosage correct doit être soigneusement déterminé. Vous pouvez retrouver les conseils sur le CBD sur https://www.cbdnaturel.fr/

Autres articles

Que penser du cannabidiol pour soulager la douleur ?

administrateur

L’Hypertension artérielle

administrateur

Zoom sur les extraits naturels anticancéreux de Beljanski

Odile

Le pharmacien, ce conseiller de qualité toujours à votre écoute…

Journal

Découvrez les symptômes de l’amylose

Emmanuel

Comment prévenir la parodontite ?

Journal