Image default
Psychologie

Dépression, definition, nerveuse et symptomes

Rate this post

Qu’est-ce que la dépression ?

Les tests reconnaissent plusieurs types de dépression :

  • La dépression majeure (unipolaire ou endogène),
  • Le trouble bipolaire,
  • La cyclothymie (forme plus légère du trouble bipolaire),
  • La dysthymie (ou dépression chronique),
  • La dépression réactionnelle (en réaction à un événement traumatisant),
  • La dépression post-partum,
  • La dépression saisonnière ou trouble affectif saisonnier (TAS).

Les symptômes et les diagnostics sont différents.

La dépression déguisée existe aussi et ne présente que des symptômes physiques :

  • Troubles du sommeil,
  • Maux de tête,
  • Vertiges, etc.

Elle est donc plus difficile à diagnostiquer.

Des tests de contrôle de la dépression


Le médecin peut utiliser plusieurs instruments de contrôle pour la dépression.
Certains questionnaires sont élaborés pour l’âge de croissance (enfance et adolescence) et d’autres pour les adultes et les personnes âgées.

Le questionnaire sur la santé du patient PHQ-9 est un instrument de diagnostic d’auto-évaluation composé de 9 questions qui mesurent la gravité de la dépression sur la base de critères diagnostiques actuels.

L’Inventaire de Dépression de Beck (IDB) est un questionnaire d’auto-évaluation à choix multiples de 21 questions qui mesure la gravité des symptômes et des sensations de la dépression.

L’échelle d’auto-évaluation de la dépression de Zung a été inventée en 1965 et n’est pas bien construite : il faut donner une réponse à chaque question (20 au total). Le score minimal est donc de 20 (l’échelle ne part pas de zéro). Les scores de l’échelle de Zung varient de 20 à 80. Le résultat final appartient à l’une des quatre tranches :

  • une tranche normale 20-49
  • légèrement déprimé 50-59
  • modérément déprimé 60-69
  • fortement déprimé 70 et plus

L‘échelle CES-D (Center for Epidemiologic Studies-Depression Scale) est un instrument qui permet aux patients d’évaluer leurs sentiments et leur comportement par rapport à la semaine précédente.

L’échelle de dépression de Hamilton (HAM-D)


L’échelle de dépression de Hamilton a été inventée en 1960. C’est l’échelle d’évaluation la plus utilisée pour mesurer la gravité de la dépression chez les patients hospitalisés. Depuis, de nombreuses versions ont été créées : des manuels d’entretiens structurés, des formes d’auto-évaluation et des versions informatisées. Dans l’échelle originale sous contrôle clinique, les 17 premières questions forment le score total alors que les questions 18 à 21 servent à mieux déterminer la dépression. Pour effectuer l’évaluation, il faut entre 20 et 30 minutes. Un score compris entre 0 et 7 est considéré normal, alors qu’un score supérieur ou égal à 20 indique une dépression relativement grave. Chaque question peut être évaluée sur une échelle de 5 points (des symptômes absents, faibles, modérés ou graves) ou sur une échelle de 3 points (des symptômes absents, faibles ou inquiétants voire clairement présents). L’HAM-D a un nombre élevé de symptômes somatiques et quelques symptômes cognitifs ou affectifs.

Les 21 points que l’échelle analyse pour établir la gravité de la dépression sont :

Autres articles

La psychanalyse n’est plus un tabou

administrateur

Décès et deuil : comment se relever d’une épreuve difficile

administrateur

Manque de confiance en soi : comment y remédier 

Emmanuel

Trouble de la personnalité narcissique

Emmanuel

Difficulté de concentration, mémoire, adulte, solution, scolaire, à l’école, travail, que faire

Irene

Comment reconquérir son ex compagnon après une rupture ?

Emmanuel