Image default
Santé

Comment soigner un rétrécissement du canal lombaire ?

Rate this post

Les personnes qui souffrent des symptômes liés au canal lombaire étroit ont désormais la possibilité de se faire soigner grâce à plusieurs options thérapeutiques. Après réalisation de diagnostic du canal lombaire, le professionnel de santé recommande un traitement conservateur pour réduire les symptômes douloureux. En revanche, en cas d’échec de cette solution, le traitement chirurgical est recommandé.

Les traitements conservateurs

Dans certains cas, les douleurs au dos et aux jambes dues à la sténose spinale peuvent être traitées avec :

  • des médicaments ;
  • des injections de corticostéroïdes ;
  • du repos ;
  • de la rééducation.

Si les symptômes s’aggravent, les médecins proposeront éventuellement aux patients des options de traitement plus avancées. N’hésitez pas à consulter un professionnel de santé dans une clinique du dos bordeaux.

Les traitements chirurgicaux

L’option de la chirurgie peut empêcher l’aggravation des symptômes. Parfois, elle permet d’avoir un certain degré de récupération. La chirurgie d’un canal rachidien lombaire rétréci consiste à augmenter le diamètre du canal pour faire plus de place au nerf, ce qui le décomprime. Les types de chirurgie de décompression sont multiples.

Par ailleurs, plusieurs termes médicaux sont utilisés pour nommer ces différents gestes. Il s’agit notamment de laminectomie ou de recalibrage éventuellement lié à une arthrodèse. Le nom utilisé varie selon le geste pratiqué.

La chirurgie de décompression

La laminectomie est la technique chirurgicale la plus courante pour la sténose rachidienne. Elle est utilisée dans le but d’élargir le canal rachidien et de décompresser la moelle épinière. En parallèle, elle permet de soulager les symptômes, tels que les picotements et la faiblesse typiques de la sténose spinale.

Parfois, elle peut être accompagnée d’arthrodèse rachidienne. C’est un procédé qui permet de se débarrasser des parties des vertèbres et/ou des ligaments de la moelle épinière et/ou des hernies discales pour éliminer la compression nerveuse.

L’arthrodèse rachidienne

En général, cette option est utilisée pour soigner les pathologies dégénératives de la colonne vertébrale. En effet, l’arthrodèse rachidienne fusionne deux vertèbres adjacentes, voire plus, avec des greffons osseux et une instrumentation (les tiges métalliques et des vis). L’objectif de ce traitement est non seulement de stabiliser la colonne vertébrale, mais également de soulager la douleur.

La cale interépineuse

C’est également une des options qui permettent de réduire le canal lombaire. Cette technique consiste à implanter une cale lors des interventions chirurgicales mini-invasives. Certes, les cales sont destinées à rester en permanence entre les apophyses épineuses pour éviter le pincement du nerf. Cependant, elles peuvent être retirées.

Parce qu’aucun os structurellement important n’est retiré pendant la procédure, la cale donne, au patient et au chirurgien, la flexibilité d’envisager des traitements supplémentaires à un stade ultérieur si l’état de la colonne vertébrale change.

Le phénomène de rétrécissement du canal lombaire touche bon nombre de personnes qui gagnent en âge. Néanmoins, la préservation de la santé de sa colonne vertébrale est possible avec quelques exercices. Il est conseillé de maintenir une bonne posture après avoir soulevé des objets lourds. De plus, le maintien sain du poids corporel peut également aider à soulager le mal.

Autres articles

Comment choisir une assurance de professionnel de santé ?

administrateur

Le CBD comme traitement pour le cancer ?

administrateur

Découvrez les symptômes de l’amylose

Emmanuel

Des oméga 3 bons pour le cœur

Journal

Les avantages du curcuma pour la santé

administrateur

Législation du CBD : de 0,2 à 0,3% de THC ?

administrateur