Actu Santé

AVC : connaître les symptômes pour le prévenir

Quels sont les symptômes de l’AVC ?

LAVC, Accident Vasculaire Cérébral touche près de 15 millions de personnes chaque année au niveau mondial. Il se traduit par un déficit neurologique soudain provoqué par une hémorragie ou un infarctus. C’est une pathologie qui peut laisser des séquelles irréversibles et invalidantes. Il est alors primordial d’avoir une prise en charge médicale dès l’apparition des symptômes pour réduire les lésions cérébrales et augmenter les chances de récupération. Quels sont alors symptômes d’un AVC, et quelles sont les conséquences de cette pathologie ? Trouvez ici quelques informations sur les signes avant-coureurs et les séquelles de l’AVC, ainsi que les processus de rééducation post AVC.

Comment reconnaître un AVC

Il faut savoir qu’il y a deux types de pathologie, l’AVC hémorragique qui est un éclatement ou rupture d’un vaisseau, et la forme la plus commune l’AVC ischémique qui est une obstruction de vaisseau sanguin ou l’occlusion d’une artère. L’AVC peut se décliner selon la durée des symptômes, comme l’AIT ou accident ischémique transitoire quand les symptômes ne durent pas plus d’une heure, et l’AIC ou accident ischémique quand les symptômes sont persistants.

Les symptômes de l’AVC

Les symptômes peuvent se présenter différemment d’un cas à un autre, mais peuvent présenter des similarités comme un début sans prodromes, une intensité brutale, et une latéralisation sur un côté du corps.

Les symptômes d’un AVC les plus fréquents sont :

  • Un trouble de la vision d’un œil ; 

  • Un trouble du langage ou des difficultés à comprendre ;

  • Une déformation de la bouche ;

  • Un mal de tête violent,

  • Un engourdissement ou une paralysie du visage ;

  • Une faiblesse des membres ;

  • Une perte de conscience.

Le diagnostic de l’AVC

Un AVC peut être diagnostiqué avec l’imagerie cérébrale qui permet d’identifier les régions atteintes et de déterminer le type d’AVC.

Le diagnostic peut être posé en faisant les examens par l’imagerie par résonance magnétique (IRM), l’échographie, le scanner crânien, l’échocardiographie et l’électrocardiogramme.

 

Les répercussions de l’AVC

La prise en charge médicale rapide permet de minimiser les dommages irréversibles du cerveau, en rétablissant la circulation sanguine en cas d’accident ischémique, par injection de thrombotiques ou une thrombectomie, ou en réduisant l’épanchement de sang en cas d’accident hémorragique.

Les séquelles de l’AVC

Un AVC avoir plusieurs conséquences qui peuvent être grave et invalidant, ou rendant la personne dépendante d’une aide. Les principales séquelles sont : 

  • Les troubles comportementaux et cognitifs 

  • les troubles de la personnalité et du comportement ou une démence fronton temporal  (DFT)  

  • La démence vasculaire immédiate à l’AVC le cas de récidive. 

  • Le syndrome athymhormique  impactant le plan motivationnel.

  • Des sautes d’humeur ;

  • L’amnésie partielle ou totale, antérograde ou rétrograde, mais est souvent réversible

  • Les troubles du langage sont dominés par l’aphasie, la dysphasie et la dysarthrie

  • Les troubles de l’attention et de la concentration.

La rééducation post AVC

La rééducation fait partie du traitement de l’AVC. Ce sont des traitements par kinésithérapie, ergothérapie, ou orthophonie. Il peut aussi comprendre des régimes alimentaires et des activités physiques.

Des recherches ont été mises en place par des scientifiques de l’équipe de l’Institut du Cerveau pour déterminer les critères qui permettent une rééducation optimale. On peut ainsi pratiquer la Stimulation Magnétique Trans-Crânienne de rééducation, ou les jeux thérapeutiques comme Voracy Fish pour la rééducation des membres supérieurs.

Autres articles

« Médecine personnalisée » : attention à la collecte massive des données

adrien

Télémédecine, e-santé : pourquoi ça coince ?

adrien

Et si demain, votre montre remplaçait votre psy ?

adrien

Absences, esprit qui vagabonde : et si votre cerveau s’endormait alors que vous êtes éveillé ?

adrien

Vers un décollage des systèmes d’information santé et de l’e-santé en Afrique de l’Ouest

adrien

La croissance du cerveau pourrait expliquer pourquoi de nombreux troubles mentaux émergent à l’adolescence

adrien